Une nouvelle année liturgique

1er décembre 2018

Ce premier dimanche de l’Avent on commence nouvelle année liturgique, l’année « C ». Pendant les mois prochains nous allons approfondir notre connaissance du mystère de Jésus sur la base du troisième évangile. Selon la tradition, enracinée dans le deuxième siècle, l’auteur de cet évangile s’appelait Luc, un médecin, ami de Paul. Un document du troisième siècle précise que Luc était syrien, originaire d’Antioche, médecin, disciple des apôtres. On ajoute aussi que Luc était témoin de l’enseignement de Paul en le suivant jusqu’à son martyre. Saint Luc adresse son évangile à de nouveaux chrétiens qui n’habitaient pas en Palestine et qui étaient par conséquence peu familiers avec le judaïsme. Une nouveauté de son évangile c’est l’application du mot « Sauveur » (au lieu de « Messie ») et du titre Kyrios (Seigneur) qui était alors réservé uniquement aux empereurs.
Saint Luc souligne que le message de Dieu est adressé à tout homme, quelle que soit son origine et que le Seigneur cherche des disciples de toutes les nations. C’est pourquoi son évangile nous est peut-être plus proche que les autres.
Que ce temps de l’Avent soit pour nous une nouvelle découverte du magnifique message de Dieu.