La solennité de la Toussant s’approche.

28 octobre 2018

Ces jours-ci plus que jamais on parlera de la Communion des Saints. Nous allons visiter des cimetières et prier pour nos Proches pour tous ceux qui nous ont quittés en partant vers l’éternité.
On trouve les premières traces de la prière pour les défunts dans l’Ancien Testament, dans le chapitre 12. du 2e. livre des Maccabées. On y parle de Judas qui fait une collecte et l’envoie à Jérusalem pour que l’on prie pour les soldats tombés en combat.
Même si le terme « purgatoire » est apparu relativement tard (au Moyen Age) la conviction que les défunts avaient besoin de la prière des vivants existait depuis toujours dans la tradition chrétienne. Les inscriptions dans les catacombes en forme de petites prières en témoignent.
C’est ici, en France, notamment au monastère de Cluny, où au début du XI siècle on a pour la première fois introduit la commémoration liturgique de tous les défunts. C’est en Normandie où l’unique sanctuaire consacré aux Âmes du Purgatoire à été construit au début du XX siècle (Notre Dame de Montligeon).
Pourquoi prier pour les Âmes du Purgatoire ? Cette prière, est-elle efficace, est-elle nécessaire ? Les Âmes du Purgatoire ne peuvent plus rien faire pour elles-mêmes. C’est pourquoi elles nous sont très reconnaissants des prières, des offrandes, des sacrifices et avant tout de l’Eucharistie offerte à leur intention. Si nous prions pour elles, elles prient aussi pour nous. De nombreux témoignages confirment que leur intercession est énormément efficace. Prions pour les Âmes du Purgatoire et Dieu fera même des merveilles dans notre vie. Si nous prions pour les défunts en même temps nous prions pour notre propre salut.
Que les défunts fidèles reposent en paix. Ainsi soit-il.