La paroisse d’Entrechaux

22 novembre 2018

 La chapelle Notre Dame de Nazareth

Tournée vers l’Orient, sur un plateau occupé dès les temps préhistoriques, puis par les Celtes et les Gallo-Romains, cet édifice roman exceptionnel est une modeste chapelle bâtie sur une colline dominant le vallat de la route de Mollans-sur-Ouvèze.

Elle a été construite avec les débris d’un temple dédié à Diane, datant probablement du règne d’Auguste : en témoigne l’inscription latine qui figure sur la grosse pierre découverte en 1828 sous l’autel ; elle est maintenant située à l’entrée gauche du porche.

La chapelle Saint-André

Cette chapelle est la plus ancienne ; elle date des Mérovingiens (820-830) ; seule l’abside, plus grande que celle de Notre Dame de Nazareth, subsiste dans son état primitif.
La chapelle est surtout remarquable par la double corniche de la toiture, concave en bas, festonnée en haut. La voûte en cul-de-four comporte, surtout pour l’ornement, 3 arcatures aveugles, de courbure un peu irrégulière et de diamètres légèrement différents.
La nef d’origine plus longue était renforcée de doubleaux retombant sur des piliers couronnés de chapiteaux ; il en reste d’ailleurs à l’intérieur, en appui sur un socle, à la base du mur droit en entrant dans la chapelle.

La chapelle Saint-Laurent

Construite au XIe siècle, transformée au XIIe, son intérieur badigeonné à la chaux blanche est très sobre. Les murs de cette chapelle, comme dans une forteresse, sont remarquablement épais, et les tuiles de la toiture sont posées sur de fortes dalles. En entrant, on pourra découvrir à gauche un très beau bénitier naïvement sculpté.

La chapelle Saint-Laurent qui, à un moment, a été pillée était probablement une dépendance d’un Monastère de Chartreux, en témoigne une porte murée aujourd’hui.

On peut également penser que celle-ci était dépendante du prieuré de Prébayon adhérent à l’ordre de Saint-Bruno en 1145, sachant que Prébayon est beaucoup plus ancien. Il est indéniable qu’elle ait appartenu à l’ordre des Chartreux car on y a découvert, à droite et à gauche de l’abside deux peintures représentant le signe simplifié des Chartreux : le globe surmonté de la croix et les 7 étoiles de l’ordre de Saint-Bruno. En 1789, ce Prieuré possédait plus de 1000 hectares de terres autour des villages environnants.